Rencontre de kennedy et khrouchtchev à vienne 1961

Les deux K à Vienne par Yves Courrière (RTL, 3 juin ) - CVCE Website

rencontre de kennedy et khrouchtchev à vienne 1961

Ce face-à-face, il y a 50 ans, les 3 et 4 juin à Vienne, conduisit certes au "téléphone rouge" mais aussi, deux mois plus tard, à une aggravation de la Guerre froide avec l'érection du Mur de Berlin. Et, enéclata la "crise des fusées" soviétiques à Cuba qui amena le monde au bord de la guerre nucléaire.

Mais, pour l'historien Stefan Karner, directeur à Vienne de l'Institut Ludwig Boltzmann sur les conséquence des guerres et auteur d'un nouveau livre intitulé "Le Sommet de Vienne ", "sans le contact et le début de relations de confiance établis à Vienne, il est probable que la crise des fusées à Cuba se serait terminée différemment".

rencontre femme alpes haute provence

A ce "sommet" historique, le chef de l'Etat américain, âgé de 44 ans, à la Maison blanche seulement depuis quatre mois, s'est présenté affaibli par l'échec retentissant en avril d'une tentative d'invasion à Cuba, dans la Baie des cochons, d'exilés anti-castristes soutenus par la CIA, le service d'espionnage américain. Face à lui, le dirigeant soviétique, âgé de 67 ans, depuis longtemps familier de l'appareil d'état de l'URSS, aux sorties tonitruantes, rencontre de kennedy et khrouchtchev à vienne 1961 bien intimider le novice chef de la première puissance mondiale.

Si le "sommet", suivi par 1.

rencontre animaux marineland

Et, pourtant, le début du face-à-face avait été glacial, Nikita Krouchtchev brandissant la menace "d'une guerre" et John Fitzgerald Kennedy lui répliquant, selon des confidences qu'il avait faites à un journaliste américain: Pour Stefan Karner, "quelque chose a été mis en mouvement, en l'occurrence rencontre de kennedy et khrouchtchev à vienne 1961 nécessité de parler ensemble lors des périodes de forte tension", un changement dans l'affrontement de la "Guerre froide".

Cette amorce de dialogue avait finalement conduit au célèbre "téléphone rouge" permettant aux dirigeants américains et russes de communiquer directement. Effet induit, ce "sommet" a conféré à la capitale autrichienne, avec le statut de neutralité de l'Autriche, le rôle d'un pôle diplomatique international, concrétisé depuis par l'établissement à Vienne d'émanations de l'Organisation des Nations Unies ONU ou de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe OSCE.

rencontre de kennedy et khrouchtchev à vienne 1961

Plus sur le sujet